Archives de la catégorie Travail

Mes dernières lectures sont plutôt orientées philosophie de vie… Á mon âge avancé (!!) on commence à se dire qu’il serait temps de savoir ce qu’on veut et de remettre un peu d’ordre dans sa vie. Donc, je me documente de plus en plus sur les sujets qui m’intéressent : la recherche du bonheur, l’alimentation et la reconversion professionnelle. Ce sont des sujets qui me tiennent tous à cœur pour diverses raisons, et je pense qu’ils sont liés entre eux d’une certaine manière. 

En fait, j’ai enfin réussi à prendre du temps pour lire. Lire sur des sujets qui m’intéressent. Et rien que ça, c’est un progrès. J’ai envie de me documenter pour mettre en place des changements qui correspondent à mes aspirations. Donc voici les ouvrages que j’ai lu dernièrement.

  • Vegan – Marie Laforêt
  • Plaidoyer pour le bonheur – Matthieu Ricard
  • Maigrir sans régime – Jean-Philippe Zermati 
  • Je cherche un emploi, je change de métier – Marie Auberger – Marie Berchoud 
  • Les 4 Accords Toltèques – Don Miguel Ruiz

Ces livres m’ont amenée à réaliser quelques changements. Tout d’abord, j’ai décidé de réduire ma consommation d’aliments d’origine animale. En effet, je ne consomme plus de viande depuis mon adolescence et j’avais envie d’aller un peu plus loin. Pour l’instant, je ne mange donc plus qu’occasionnellement du poisson et un peu de produits laitiers. J’ai grandement réduit ma consommation d’œufs (déjà bio auparavant). Je réalise des muffins, cake, omelettes sans œufs, pareil pour les crèmes dessert. En plus d’avoir réduit ma consommation de produits d’origine animale, j’ai découvert de nouvelles saveurs. En effet, j’ai cuisiné avec du miso, de la pâte de Sésame, du beurre de Noix de cajou, du seitan. Compte tenu du faible apport en vitamine b12 de mon alimentation, je me supplémente pour éviter toute carence. 

J’ai aussi beaucoup réfléchi à mon rapport à la nourriture. En fait, le livre de Jean-Philipe Zermati m’a permis de réaliser que j’intellectualisais trop mes repas. Nombre de calories, quantité de lipides, protides, glucides, fibres, vitamines, j’aime savoir tout ce que j’ingère. Parfois au détriment du plaisir de manger. Et aussi dans le but de maintenir mon poids cible, qui ne correspond pas nécessairement à mon poids santé. Ni aux normes de la société. Donc petit à petit, j’essaie de lâcher prise et faire confiance à mon corps qui sait ce qui est bon pour moi et de commencer à m’autoréguler. Il me reste encore bien du chemin à faire. 

J’aspire également à plus de sérénité au quotidien. C’est pour cette raison que les ouvrages de Matthieu Ricard et Miguel Ruiz m’ont attirée. Je cherche à calmer le jeu de notre vie stressante, aussi bien professionnelle que personnelle. J’ai tendance à prendre les choses très à cœur et malheureusement cela peut se retourner contre moi. L’idée est de lâcher prise et trouver un bonheur intérieur qui ne dépend finalement que de moi. Ce que pensent les autres, ce que font les autres ne doit pas influer sur mon niveau de bonheur. Les tenants et les aboutissants de leurs actions n’ont absolument rien à voir avec moi. Il s’agit du résultat de leur cheminement et manière de percevoir le monde. Par ailleurs, l’altruisme est une valeur grandement sous-estimée, puisque vouloir le bien d’autrui est souvent source de bonheur pour soi-même. Cela est également vrai pour les animaux. J’ai donc décidé de m’engager un peu plus en faveur des animaux, d’une part en réduisant ma consommation de produits animaux, mais aussi en rejoignant une association qui vient au secours d’animaux   abandonnés. 

Enfin, je réfléchis également à changer d’orientation professionnelle. Aujourd’hui, je ne reconnais plus mon métier ni les conditions dans lesquelles il s’exerce. Je voudrais donc changer la donne en réfléchissant à ce que je sais faire, ce que je veux faire et comment y parvenir. Un petit bilan de compétences en somme. Pour l’instant, ce n’est que le début de cette réflexion, mais déjà un certain nombre de pistes se profile à l’horizon….

Alors vous je ne sais pas, mais moi au travail je suis très souvent hyper stressée. Les organisations matricielles sont vraiment complexes et les occasions de s’echarper joyeusement entre collègues ne manquent pas.
La plupart du temps les facteurs qui causent toutes ces tensions nous échappent. Elles sont liées principalement à l’organisation de la société dans laquelle on travaille. Si on ne prend pas le recul nécéssaire, on pense vraiment que tous les collègues s’acharnent à ramer dans le nos contraire du notre. Limite parano.
Et si en plus notre hiérarchie ne nous soutient pas ou peu puiqu’elle est dans la même situation que nous, les ingrédients du bien out sont réunis. La solitude, le stress, la devalorisation accumulés nous mènent tout droit dans le mur.
Je crois qu’il est important de prendre du recul sur ce qui est important pour nous et sur ce qui nous fait du bien.
Le sport est souvent un moyen de se défouler, mais il n’enraye pas la cause du problème. Il me permet de contrer les effets du stress et d’être un peu plus détendue, ce qui évite l’escalade du stress au travail !
Une réflexion sur le plus long terme et sur ce qu’on veut vraiment faire peut aussi permettre d faire bouger la situation. On peut vouloir changer de job dans la même société pour réduire son stress et faire quelque chose qui nous convient mieux. Mais on peut aussi vouloir changer dde société pour trouver une organisation moins stressante ou encore fonder sa propre société. Mais pour cette dernière solution, le stress sera sûrement très important.
J’oscille entre ces 2 solutions. Le sport pour réduire le stress sur le court terme et la réflexion sur mon avenir professionnel. Et vous ?

%d blogueurs aiment cette page :