Archives des articles tagués bio

Et voilà ce qui se passe quand la bobo attitude frappe… Tu tombes de ta chaise en réalisant la réalité de ce que tu utilises tous les jours.

J’ai décidé cette semaine de vérifier les compositions des produits de ma « routine » beauté. Routine déjà plutôt allégée, mais quand même.  En général, je mets une crème de jour, un contour des yeux, et je me démaquille soit avec une eau micellaire, soit avec un gel moussant.

En général, je me maquille les yeux, peut-être une fois par mois avec un mascara waterproof et un crayon à sourcil (tous les deux de la même marque de luxe). Donc voilà, une routine plutôt light côté visage.

Pour le corps, j’utilise en général un gel douche bio ou un savon bio. et pour les cheveux un shampoing bio.

Et enfin, pour le parfum, j’utilise quotidiennement une eau de parfum d’une marque de luxe.

En gros, je pensais avoir tout bon. Mais voilà, ça c’était avant…

Grosso modo, dans tous les produits que j’utilise, il y a des allergènes (admettons, jusqu’à présent, pas de plaques rouges ni rien, donc bon…), mais surtout il y a les fameux perturbateurs endocriniens. Donc en prenant la liste des substances à éviter de l’article de Que Choisir (lien plus bas), je me suis rendue compte que les substances suivantes étaient présentes dans mes produits :

  • phenoxyethanol (potentiellement toxique pour les foie) : gel moussant, lotion micellaire, mascara, et crème de jour
  • Ammonium Lauryl Sulfate (irritant): gel douche et shampoing (pourtant tous les deux bio)
  • BHT (perturbateur endocrinien) : crème de jour
  • Ethylhexyl Methoxycinnamate (perturbateur endocrinien) : parfum et crème de jour

Je précise que mes produits ne sont pas du tout des produits premier prix, mais des produits de marques de luxe, parapharmacie, et bio. Comme quoi, ça ne veut absolument rien dire. Il faut lire les étiquettes et regarder la liste des ingrédients. Donc désormais, je me promène au minimum avec le pense bête Que Choisir et si possible je screene tout sur Internet via les outils ci-dessous.

Maintenant que je sais tout ça, je vais changer ma routine pour des produits plus sains. Dans le cadre de cette démarche, j’utilise maintenant des sites comme ceux de Zenziscope par exemple ou les conseils de groupes Facebook comme la Communauté no poo ou le très bon article de Que Choisir : Que Choisir .

Je vous encourage vivement à faire de même, c’est super éducatif. De mon côté, je suis en train de me tourner vers des marques qui me paraissent plus saines comme Weleda par exemple et je fais aussi une partie de mes cosmétiques moi même. J’ai d’ailleurs pioché quelques idées sur ce super site : Consommons Sainement . Et pas que pour les cosmétiques d’ailleurs. J’ai testé le déodorant à base d’huile de coco, et je pourrais vous poster une recette bientôt d’ailleurs et vous faire un retour.

Dans la lignée de quelques autres articles récents (ni poo et puis fashion et ecolo) voici un nouvel article mais sur la nourriture cette fois. Depuis que j’ai 16 ans (il y a fort fort longtemps!) je ne mange plus de viande du tout. Pas de hamburger, de steaks, de charcuterie, de poulet, non rien de tout ça. Et ça ne me manque pas.
En fait, je n’ai jamais aimé la viande, depuis toute petite, et mes parents ont fini par renoncer à m’en faire manger vers 16 ans. Depuis je vis très bien sans. Je mange tout de même des œufs, du poisson et des produits laitiers, il n’y a donc pas de carences en protéines.
Au départ, c’était plutôt par goût puisque je n’aime pas la viande, mais maintenant c’est aussi par conviction, j’avoue que les conditions d’élevage et le coût écologique d’élever des bêtes me semblent aberrants. Ceci est mon choix et je ne critique aucunement les gens qui font le choix de manger de la viande. Cependant j’ai souvent été moquée ou mise à l’écart à cause de mon choix qui n’est pas celui du plus grand nombre. Les différents scandales qui ont émaillé l’actualité des filières d’approvisionnement de la viande ces dernières années m’ont confortée dans mon choix.
Les ressources de la terre ne sont pas inépuisables, surtout quand on sait combien d’eau il faut pour fabriquer un kg de viande, contrairement à certaines céréales qui elles sont moins gourmandes en eau.dans la mesure du possible, j’essaie aussi d’acheter des légumes bio ET locaux.
Pour moi manger végétarien est certes un goût personnel, mais aussi un acte engagé!

%d blogueurs aiment cette page :