Archives mensuelles de février, 2014

J’adore lire des magazines féminins, c’est ma petite drogue ! Je lis tout sur IPad, ce qui facilite grandement le rangement de la maison. Alors le lundi c’est Femme Actuelle, le vendredi c’est Grazia et Elle. Et en début de mois, c’est l’avalanche de tous les mensuels de Marie-Claire à Avantages en passant par Be et Glamour, et encore j’en oublie. 

Mon petit préféré du moment, c’est Vital. Il n’est malheureusement publié que tous les 2 mois, mais je le guette impatiemment derrière l’écran de l’IPad ! 

je l’adore, c’est un peu mon coach sportif qui me motive à suivre ma routine de sport. Il me donne de nouvelles idées et m’encourage bien.
Sinon j’aime toujours les magazines féminins, je regarde les tendances mode, je sélectionne un peu les vêtements qui me plaisent et j’enregistre le tout, ça me fait un pense bête shopping et ça me donne des idées de tenues.
Je lis aussi toujours la rubrique du Dr Love dans Grazia, elle est culte! L’autre rubrique que j’aime beaucoup est dans Cosmo, c’est celle ou les gens avouent les petites mésaventures qui leur sont arrivées. Rigolade assurée!
Je lis aussi toutes les rubriques recette, je suis toujours à l’affût de nouvelles idées.
Et enfin je lis aussi des magazines santé comme Top Santé, plus pour le côté bien être que santé en fait.
Et dans Elle, je regarde un peu les critiques litéraires pour avoir des idées lecture.
Enfin voilà je papillonne dans les magazines, c’est mon petit plaisir devant la télé le soir ! Et vous, les magazines vous en lisez ?

J’ai enfin résolu les matins ou je n’ai rien à me mettre grâce à l’application Stylebook disponible sur l’App store. Recommandée par un magazine américain, je me suis dis qu’il fallait que je la teste. En effet, c’est une application qui permet d’avoir tout son dressing sous la main à tout moment.
Comment ça marche: on prend en photo tout son dressing pièce par pièce puis on détoure la photo pour garder uniquement le vêtement. Un peu long, mais ça vaut le coup pour le temps gagné le matin ! On peut intégrer toute sa garde robe, y compris les bijoux, ceintures, sacs chaussures, foulards et autres accessoires! C’est le dressing virtuel de l’appli (closet puisque l’appli est en anglais). On peut aussi enregistrer ses coups de cœur dans les magazines ou sur les blogs histoire de mixer son dressing avec des pièces qu’on voudrait acheter…
Ensuite on crée des associations de vêtements qui représentent une tenue à chaque fois. C’est la partie look. On associe un bas avec un haut puis une veste, un sac, des chaussures et des accessoires et on a tout de suite une idée du rendu.
J’y vois plusieurs avantages :
Je peux préparer la tenue du lendemain depuis mon canapé la veille au soir et pas de prise de tête face à mon dressing le lendemain matin, mais aussi, je peux vérifier en faisant mon shopping qu’une nouvelle pièce s’intégrera bien avec le reste de ma garde robe.
On peut aussi créer des associations de tenues en avance en prévision des pannes d’inspiration!
L’application intègre une fonction préparation de valise que je n’ai pas encore testée, mais qui me semble pratique pour les voyages d’affaire. À suivre lors de mon prochain déplacement.
l’inconvénient majeur c’est le temps passé à prendre les photos, surtout lorsqu’on à un dressing important (hum hum). L’effort initial est non négligeable, mais ensuite rajouter une pièce par ci par là est très rapide. L’autre inconvénient, c’est que l’appli est en anglais. On peut changer les titres de certaines rubriques et les renommer en français, mais pour les réfractaires à l’anglais ça reste une frein.
Enfin pour les geekettes, pas de possibilité de synchroniser l’appli entre plusieurs appareils (IPhone et iPad par exemple).
Enfin voilà, j’aime bien, c’est pratique pour les genettes fashion et en plus on peut partager son look par mail par exemple! Et vous, vous en utilisez des applique fashion geek? Vous connaissez Stylebook?

Less is more. En tout cas c’est ce qui marche pour moi. J’ai récemment eu l’occasion de faire un sevrage maquillage d’un mois et demi et je crois que c’est ce qui m’a aidée à remettre ma peau sur les rails.  En gros pas de fond de teint ou de mascara pendant un mois et demi. Juste de la crème hydratante et de la crème contour des yeux. 

Donc voilà ma routine depuis un mois (j’ai repris le maquillage depuis, mais light je n’en ai plus trop besoin) :
Le soir

Demaquillage à l’eau micellaire si pas de maquillage et au gel moussant si je me suis maquillée

Application de crème contour des yeux

Le matin
Pas de nettoyage
Crème hydratante
Crème contour des yeux
Mascara
Crayon à sourcils
Crayon autour des yeux
Parfois un peu de BB cream si j’ai quelques imperfections

Depuis que j’ai pu arrêter un peu le fond de teint ou la BB cream ma peau revit. Elle était sans doute étouffée par toutes ces couches de crème et de BB cream et de flouteur. Je précise que j’ai une peau mixte très sensible.

Le week end
Un gommage doux, et voilà ! J’ai eu plusieurs compliments depuis que j’ai démarré cette nouvelle routine, alors je crois bien que je vais continuer !

Les quelques produits que j’aime utiliser :
Gel moussant Biotherm Purefect
Eau micellaire Yves Rocher au 3 thés je crois
BB crème L’Oréal
Mascara le Volume, Chanel
Crayon pour les yeux et crayon à sourcils, Chanel
Fluide hydratant Shiseido Ibuki

Et vous, c’est quoi votre routine ? Qu’est-ce qui vous convient le mieux?

Le pitch
Etudiante séduisante, Serena rencontre son mentor plus âgé sur le campus de son université dans les années 70.  Une première passion forte qui la mènera tout droit dans les rangs du MI5. La jeune Serena se retrouve gratte papier dans un monde essentiellement masculin où les postes de pouvoir sont réservés aux hommes. Lorsqu’on lui confie enfin une mission, sa vie devient soudainement beaucoup plus compliquée. Tout au long du roman, les hommes tirent les ficelles de la vie de Serena.

Mon avis
Ce que j’ai aimé
Un roman qui montre la condition de la femme dans les années  70 sur fond de romances et d’espionnage.  
L’intrigue est bien écrite même si elle n’est pas des plus originales. 
Le final

Ce que j’ai moins aimé
Le rythme est un peu lent, mais on passe tout de même un très bon moment. J’aurais aimé voir une héroïne qui tire son épingle du jeu et mène la danse.

Le sport et moi ça a toujours été je t’aime moi non plus, mais depuis 2 ans je m’y suis mise de manière plus sérieuse. J’ai une petie routine hebdomadaire que j’aime bien et qui m’a permis d’atteindre un niveau de forme qui me plaît bien. 

Ma routine

Mercredi

Badminton avec les collègues à la pause déjeuner

J’ai la chance de travailler dans une société qui favorise le sport et qui subventionne la location de la salle dans le cadre de son programme de bien-être au travail, alors hop j’en profite. J’adore de sport qui est fun, défoule et brûlé un max de calories

. L’investissement de départ est faible (hors location de la salle), il suffit juste d’une raquette à environ 20€ en magasin de sport et une bonne paire de baskets si vous avez déjà la tenue de sport.
je joue environ une heure en double mixte ou en simple selon les dispos de mes coéquipiers. En plus cela crée une bonne ambiance dans l’équipe.

Vendredi
Zumba. La séance dure environ 1:30, échauffement compris. On transpire beaucoup et on travaille tout le corps. Après une saison complète, j’ai obtenu un joli gainage.

2 fois par mois
Yoga
La encore, je suis chanceuse et je peux pratiquer sur mon lieu de travail pendant environ 45 minutes. Cette discipline vient en complément des 2 précédentes et me permet de gagner en souplesse qui me manque cruellement. Je pratique également seule chez moi le dimanche de temps en temps. Pas trop d’investissement hormis une tenue souple adaptée.

L’été et le printemps/automne selon le temps
Balade
Un soir sur 2, je me balade 40 minutes en fin de journée. Cette activité me détend et me permet d’oublier le stress de la journée.

Randonnée
J’habite une région montagneuse et je peux donc facilement organiser de petites randonnées à la journée le dimanche. Je pars généralement pour 4 heures de marche hors temps de pause. J’adore cette activité qui permet de mieux découvrir sa région et de décompresser tout en pratiquant une activité d’endurance. Musculation des cuisses, des fessiers et des ados assurée! La encore une bonne paire de chaussures de randonnée ou de baskets selon les cas, un sac à dos et c’est parti!

L’hiver
Quand le temps est trop mauvais, je fais un peu de vélo d’appartement le dimanche, environ 45 minutes. L’investissement de départ est faible, j’ai acheté mon vélo d’occas environ 50 €

J’ai testé le no poo et je voulais partager mon expérience car je trouve que c’est une très bonne alternative aux shampoings commerciaux. Attention, je ne dis pas qu’elle peut convenir à tout le monde, mais moi j’en suis contente. Je m’y suis mise à la fois parce que j’étais agacée par les shampoings trop fréquents et aussi parce que je cherchais une solution encore plus écologique que mes shampoings bio. 

Situation de départ

Cheveux plutôt gras

Shampoing 1 jour sur 2

Cheveux aux épaules

Situation actuelle (après 2 mois)

Cheveux bien moins gras

Shampoing tous les 4 jours (Happy)

Cheveux aux épaules

 

La méthode que j’ai suivie (il existe plein d’autres méthodes, chacune adapte la recette comme elle lui convient le mieux)

Pour le shampoing : 250 ml d’eau + 1 cuillère à soupe de bicarbonate alimentaire, parfois qq gouttes d’huile essentielle de Tea tree bio

J’applique bien sur le cuir chevelu (pas sur les longueurs) et je masse bien, puis je rince jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de produit. 

Pour le rinçage : 250 ml d’eau et 2 cas de vinaigre blanc

J’applique sur les longueurs à partir des oreilles et je laisse poser le temps de me laver, soit 2 ou 3 minutes puis je rince intensivement. 

Avantages

Naturel, ce type de lavage réduit la fréquence des lavages et permet de gagner du temps et de l’argent. Mes cheveux ont l’air plus beaux depuis que j’ai commencé ce traitement et j’espère pouvoir espacer les shampoings encore plus. Mes douches durent moins longtemps les jours ou je ne fais pas de shampoing (économies d’eau).

Inconvénients

La préparation des 2 mixtures, mais cela peut se faire à l’avance. Pour ma part, j’ai récupéré 2 flacons de mes précédents shampoings commerciaux. 

En conclusion, je continue la méthode dans l’espoir d’arriver un jour à me laver les cheveux uniquement à l’eau. Je ferais peut être un follow up de ce post d’ici quelques mois pour vous raconter la suite de mes aventures no poo. 

%d blogueurs aiment cette page :