Dans la lignée de quelques autres articles récents (ni poo et puis fashion et ecolo) voici un nouvel article mais sur la nourriture cette fois. Depuis que j’ai 16 ans (il y a fort fort longtemps!) je ne mange plus de viande du tout. Pas de hamburger, de steaks, de charcuterie, de poulet, non rien de tout ça. Et ça ne me manque pas.
En fait, je n’ai jamais aimé la viande, depuis toute petite, et mes parents ont fini par renoncer à m’en faire manger vers 16 ans. Depuis je vis très bien sans. Je mange tout de même des œufs, du poisson et des produits laitiers, il n’y a donc pas de carences en protéines.
Au départ, c’était plutôt par goût puisque je n’aime pas la viande, mais maintenant c’est aussi par conviction, j’avoue que les conditions d’élevage et le coût écologique d’élever des bêtes me semblent aberrants. Ceci est mon choix et je ne critique aucunement les gens qui font le choix de manger de la viande. Cependant j’ai souvent été moquée ou mise à l’écart à cause de mon choix qui n’est pas celui du plus grand nombre. Les différents scandales qui ont émaillé l’actualité des filières d’approvisionnement de la viande ces dernières années m’ont confortée dans mon choix.
Les ressources de la terre ne sont pas inépuisables, surtout quand on sait combien d’eau il faut pour fabriquer un kg de viande, contrairement à certaines céréales qui elles sont moins gourmandes en eau.dans la mesure du possible, j’essaie aussi d’acheter des légumes bio ET locaux.
Pour moi manger végétarien est certes un goût personnel, mais aussi un acte engagé!

Sent from my iPad

Je mange bio, j’achète des cosmétiques et des gels douches bio, J’habite une maison économique en énergie, mais le point noir de ma volonté de consommer responsable est certainement mon inclinaison pour la mode.
En effet, l’achat compulsif de vêtements ne me convient plus du tout et j’ai décidé de revoir un peu mon mode de consommation. Je suis lassée à la fois d’un mode de consommation compulsif, mais aussi non responsable. Les conditions dans lesquelles les vêtements sont produits sont aussi importantes pour moi à présent.
J’ai donc décidé de scruter attentivement la provenance des vêtements que j’achète. J’essaie de privilégier les vêtements venant d’Europe quand je le peux. Je ne peux pas le faire pour tous les vêtements ou chaussures, d’autant plus que les provenances sont rarement clairement indiquées sur les sites de vente. Je précise que j’achète mes vêtements principalement sur Internet.
L’autre axe sur lequel je travaille, c’est d’essayer d’acheter des vêtements d’occasion plutôt que des vêtements neufs, ce qui permet de recycler des vêtements et de leur donner une seconde vie sans surproduire. Je revends ou donne les vêtements que je ne porte plus, mais je ne les jette jamais, aussi bien pour des raisons éthiques qu’ecolo.
Enfin, le plus difficile pour moi, j’essaie de réduire la consommation pour consommer mieux et privilégier la qualité à la quantité. J’y trouve finalement plus de plaisir que d’acheter des vêtements de piètre qualité et fabriqués dans des conditions parfois doutables dans des chaînes bien connues.
Et vous, comment abordez vous le point de l’écologie dans votre façon de consommer la mode?

Alors vous je ne sais pas, mais moi au travail je suis très souvent hyper stressée. Les organisations matricielles sont vraiment complexes et les occasions de s’echarper joyeusement entre collègues ne manquent pas.
La plupart du temps les facteurs qui causent toutes ces tensions nous échappent. Elles sont liées principalement à l’organisation de la société dans laquelle on travaille. Si on ne prend pas le recul nécéssaire, on pense vraiment que tous les collègues s’acharnent à ramer dans le nos contraire du notre. Limite parano.
Et si en plus notre hiérarchie ne nous soutient pas ou peu puiqu’elle est dans la même situation que nous, les ingrédients du bien out sont réunis. La solitude, le stress, la devalorisation accumulés nous mènent tout droit dans le mur.
Je crois qu’il est important de prendre du recul sur ce qui est important pour nous et sur ce qui nous fait du bien.
Le sport est souvent un moyen de se défouler, mais il n’enraye pas la cause du problème. Il me permet de contrer les effets du stress et d’être un peu plus détendue, ce qui évite l’escalade du stress au travail !
Une réflexion sur le plus long terme et sur ce qu’on veut vraiment faire peut aussi permettre d faire bouger la situation. On peut vouloir changer de job dans la même société pour réduire son stress et faire quelque chose qui nous convient mieux. Mais on peut aussi vouloir changer dde société pour trouver une organisation moins stressante ou encore fonder sa propre société. Mais pour cette dernière solution, le stress sera sûrement très important.
J’oscille entre ces 2 solutions. Le sport pour réduire le stress sur le court terme et la réflexion sur mon avenir professionnel. Et vous ?

Un petit récapitulatif des tenues de la semaine! Et surtout on fête l’arrivée des ballerines Souris de Marc Jacobs et du sac bourse Lancaster! Big big crush! Qui a regardé ses pieds toute la semaine en réunion??

J’adore lire des magazines féminins, c’est ma petite drogue ! Je lis tout sur IPad, ce qui facilite grandement le rangement de la maison. Alors le lundi c’est Femme Actuelle, le vendredi c’est Grazia et Elle. Et en début de mois, c’est l’avalanche de tous les mensuels de Marie-Claire à Avantages en passant par Be et Glamour, et encore j’en oublie. 

Mon petit préféré du moment, c’est Vital. Il n’est malheureusement publié que tous les 2 mois, mais je le guette impatiemment derrière l’écran de l’IPad ! 

je l’adore, c’est un peu mon coach sportif qui me motive à suivre ma routine de sport. Il me donne de nouvelles idées et m’encourage bien.
Sinon j’aime toujours les magazines féminins, je regarde les tendances mode, je sélectionne un peu les vêtements qui me plaisent et j’enregistre le tout, ça me fait un pense bête shopping et ça me donne des idées de tenues.
Je lis aussi toujours la rubrique du Dr Love dans Grazia, elle est culte! L’autre rubrique que j’aime beaucoup est dans Cosmo, c’est celle ou les gens avouent les petites mésaventures qui leur sont arrivées. Rigolade assurée!
Je lis aussi toutes les rubriques recette, je suis toujours à l’affût de nouvelles idées.
Et enfin je lis aussi des magazines santé comme Top Santé, plus pour le côté bien être que santé en fait.
Et dans Elle, je regarde un peu les critiques litéraires pour avoir des idées lecture.
Enfin voilà je papillonne dans les magazines, c’est mon petit plaisir devant la télé le soir ! Et vous, les magazines vous en lisez ?

J’ai enfin résolu les matins ou je n’ai rien à me mettre grâce à l’application Stylebook disponible sur l’App store. Recommandée par un magazine américain, je me suis dis qu’il fallait que je la teste. En effet, c’est une application qui permet d’avoir tout son dressing sous la main à tout moment.
Comment ça marche: on prend en photo tout son dressing pièce par pièce puis on détoure la photo pour garder uniquement le vêtement. Un peu long, mais ça vaut le coup pour le temps gagné le matin ! On peut intégrer toute sa garde robe, y compris les bijoux, ceintures, sacs chaussures, foulards et autres accessoires! C’est le dressing virtuel de l’appli (closet puisque l’appli est en anglais). On peut aussi enregistrer ses coups de cœur dans les magazines ou sur les blogs histoire de mixer son dressing avec des pièces qu’on voudrait acheter…
Ensuite on crée des associations de vêtements qui représentent une tenue à chaque fois. C’est la partie look. On associe un bas avec un haut puis une veste, un sac, des chaussures et des accessoires et on a tout de suite une idée du rendu.
J’y vois plusieurs avantages :
Je peux préparer la tenue du lendemain depuis mon canapé la veille au soir et pas de prise de tête face à mon dressing le lendemain matin, mais aussi, je peux vérifier en faisant mon shopping qu’une nouvelle pièce s’intégrera bien avec le reste de ma garde robe.
On peut aussi créer des associations de tenues en avance en prévision des pannes d’inspiration!
L’application intègre une fonction préparation de valise que je n’ai pas encore testée, mais qui me semble pratique pour les voyages d’affaire. À suivre lors de mon prochain déplacement.
l’inconvénient majeur c’est le temps passé à prendre les photos, surtout lorsqu’on à un dressing important (hum hum). L’effort initial est non négligeable, mais ensuite rajouter une pièce par ci par là est très rapide. L’autre inconvénient, c’est que l’appli est en anglais. On peut changer les titres de certaines rubriques et les renommer en français, mais pour les réfractaires à l’anglais ça reste une frein.
Enfin pour les geekettes, pas de possibilité de synchroniser l’appli entre plusieurs appareils (IPhone et iPad par exemple).
Enfin voilà, j’aime bien, c’est pratique pour les genettes fashion et en plus on peut partager son look par mail par exemple! Et vous, vous en utilisez des applique fashion geek? Vous connaissez Stylebook?

Less is more. En tout cas c’est ce qui marche pour moi. J’ai récemment eu l’occasion de faire un sevrage maquillage d’un mois et demi et je crois que c’est ce qui m’a aidée à remettre ma peau sur les rails.  En gros pas de fond de teint ou de mascara pendant un mois et demi. Juste de la crème hydratante et de la crème contour des yeux. 

Donc voilà ma routine depuis un mois (j’ai repris le maquillage depuis, mais light je n’en ai plus trop besoin) :
Le soir

Demaquillage à l’eau micellaire si pas de maquillage et au gel moussant si je me suis maquillée

Application de crème contour des yeux

Le matin
Pas de nettoyage
Crème hydratante
Crème contour des yeux
Mascara
Crayon à sourcils
Crayon autour des yeux
Parfois un peu de BB cream si j’ai quelques imperfections

Depuis que j’ai pu arrêter un peu le fond de teint ou la BB cream ma peau revit. Elle était sans doute étouffée par toutes ces couches de crème et de BB cream et de flouteur. Je précise que j’ai une peau mixte très sensible.

Le week end
Un gommage doux, et voilà ! J’ai eu plusieurs compliments depuis que j’ai démarré cette nouvelle routine, alors je crois bien que je vais continuer !

Les quelques produits que j’aime utiliser :
Gel moussant Biotherm Purefect
Eau micellaire Yves Rocher au 3 thés je crois
BB crème L’Oréal
Mascara le Volume, Chanel
Crayon pour les yeux et crayon à sourcils, Chanel
Fluide hydratant Shiseido Ibuki

Et vous, c’est quoi votre routine ? Qu’est-ce qui vous convient le mieux?

Le pitch
Etudiante séduisante, Serena rencontre son mentor plus âgé sur le campus de son université dans les années 70.  Une première passion forte qui la mènera tout droit dans les rangs du MI5. La jeune Serena se retrouve gratte papier dans un monde essentiellement masculin où les postes de pouvoir sont réservés aux hommes. Lorsqu’on lui confie enfin une mission, sa vie devient soudainement beaucoup plus compliquée. Tout au long du roman, les hommes tirent les ficelles de la vie de Serena.

Mon avis
Ce que j’ai aimé
Un roman qui montre la condition de la femme dans les années  70 sur fond de romances et d’espionnage.  
L’intrigue est bien écrite même si elle n’est pas des plus originales. 
Le final

Ce que j’ai moins aimé
Le rythme est un peu lent, mais on passe tout de même un très bon moment. J’aurais aimé voir une héroïne qui tire son épingle du jeu et mène la danse.

Le sport et moi ça a toujours été je t’aime moi non plus, mais depuis 2 ans je m’y suis mise de manière plus sérieuse. J’ai une petie routine hebdomadaire que j’aime bien et qui m’a permis d’atteindre un niveau de forme qui me plaît bien. 

Ma routine

Mercredi

Badminton avec les collègues à la pause déjeuner

J’ai la chance de travailler dans une société qui favorise le sport et qui subventionne la location de la salle dans le cadre de son programme de bien-être au travail, alors hop j’en profite. J’adore de sport qui est fun, défoule et brûlé un max de calories

. L’investissement de départ est faible (hors location de la salle), il suffit juste d’une raquette à environ 20€ en magasin de sport et une bonne paire de baskets si vous avez déjà la tenue de sport.
je joue environ une heure en double mixte ou en simple selon les dispos de mes coéquipiers. En plus cela crée une bonne ambiance dans l’équipe.

Vendredi
Zumba. La séance dure environ 1:30, échauffement compris. On transpire beaucoup et on travaille tout le corps. Après une saison complète, j’ai obtenu un joli gainage.

2 fois par mois
Yoga
La encore, je suis chanceuse et je peux pratiquer sur mon lieu de travail pendant environ 45 minutes. Cette discipline vient en complément des 2 précédentes et me permet de gagner en souplesse qui me manque cruellement. Je pratique également seule chez moi le dimanche de temps en temps. Pas trop d’investissement hormis une tenue souple adaptée.

L’été et le printemps/automne selon le temps
Balade
Un soir sur 2, je me balade 40 minutes en fin de journée. Cette activité me détend et me permet d’oublier le stress de la journée.

Randonnée
J’habite une région montagneuse et je peux donc facilement organiser de petites randonnées à la journée le dimanche. Je pars généralement pour 4 heures de marche hors temps de pause. J’adore cette activité qui permet de mieux découvrir sa région et de décompresser tout en pratiquant une activité d’endurance. Musculation des cuisses, des fessiers et des ados assurée! La encore une bonne paire de chaussures de randonnée ou de baskets selon les cas, un sac à dos et c’est parti!

L’hiver
Quand le temps est trop mauvais, je fais un peu de vélo d’appartement le dimanche, environ 45 minutes. L’investissement de départ est faible, j’ai acheté mon vélo d’occas environ 50 €

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: